Le comte Phantomhive vous souhaite la bienvenue... Ne soyez pas trop curieux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mello ~ Chocolativore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Mello
Chocolativore
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 22
Localisation : Localisation ? Mais je suis où j'veux mon p'tit gars.

Feuille de personnage
Vos Relations:

MessageSujet: Mello ~ Chocolativore    Lun 11 Avr - 18:46



Mello
« Mafieux Chocolativore »


» Identity Card ;



Identité

Nom : Keehl
Prénom : Mihael
Surnom : Mello
Âge : 21 ans.
Sexe : Maculin
Arme : Un revolver.




Avis Globale

Mello est un jeune homme aux abords charmants à qui il est arrivé de mauvaises choses. Naît d'abord orphelin, il grandit entouré de petits génies comme lui. Il vécu une enfance paisible et des jours heureux. Lui qui était promis à un avenir prospère, désormais grand et responsable de ses actes, la vengeance est quelque chose qui le ronge, qui le ronge et le détruit jours après jours un peu plus.


Physique

Yeux : Bleus
Cheveux : Blonds
Particularités : Une grande balafre recouvrant une grande partie de son corps.



Caractère

Grognon, Grande gueule, Impulsif, Râleur, Narquois, Rancunier, Logique...








I. DESCRIPTION PHYSIQUE



Que peut-on savoir en décrivant un physique ? Vous ne le voyez pas vous-même ? M'enfin, vu que je ne vais pas y échapper.
Sous des airs de mecs rebelles, Mello est un quelqu'un au visage fin et avec des traits auparavant assez féminins. Non... Pas féminins... C'étaient plutôt des traits soignés et travaillés à la perfection. En gros, sans trop s'attarder sur le sujet, Mello était beau. Le soleil se reflétant sur ses cheveux blonds les jours d'été, c'était je pense ce qu'il y avait de plus beau chez lui. Cette coupe, coupée au carré avec une frange très droite, aucune autre coiffure ne lui irait. D'ailleurs, il n'a jamais eu que celle là. Toujours sans un cheveu de travers, toujours bien coiffé. Comme tout blonds qui se respectent, de petits yeux bleus océan. Donc, si l'on récapitule, une léger sourire et l'on pouvait voir un petit ange vivant devant nous. Cheveux blonds, peau douce et fine d'une couleur agréablement blanche, des yeux bleus amoureux dont beaucoup sont envieux. Bref, le top du top dans les enfants. Peu à peu, ses lèvres dessinèrent un visage au combien sadique et narquois. Un sourire très rarement présent, sauf lorsqu'il s'agit de se moquer du malheur des autres. Qui aurait pu croire qu'un être aussi mignon que lui aurait pu devenir aussi crâneur. Enfin, si ce n'était que ça. Suite à une explosion, une grande, vilaine et affreuse balafre vint se dessiner sur con corps ainsi que sur son visage. Voyez-vous, cette marque au combien écœurante au premier coup d’œil, part du haut de son visage, passe sur le côté droit de celui-ci, prend avec elle son œil, descend jusqu'au coup, continue sa lancée et s'arrête juste au dessous de la poitrine. Son corps brûlé à un degrés tellement fort, qu'aujourd'hui, il ne sent pratiquement plus la douleur. Sauf la douleur de cette cicatrice qui quelque fois, se réveille et comme s'il était rongé, ça le lance et lui fait atrocement mal.
En ce qui concerne l'aspect physique en général, notre cher Mello a un beau matos avec lui. Un corps sculpté à la perfection avec ces tablettes de chocolat biens voyantes. Pas très grand, vers les un mètre soixante-quinze, peut-être un peu plus. Bref, un beau petit morceau de viande (même si, paradoxalement, vu qu'il est assez mince, il n'y a pas beaucoup de viande...). Parenthèse à part, pour tout ce qui est fringue, il portait plus jeune un tee-shirt noir et un pantalon aussi noir que le haut. Ce qui faisait encore plus ressortir ses yeux. Après cela, il opta plus pour le côté cuir. Un petit gilet qui lui colle au corps, en cuire. Un pantalon, en cuir. Une veste rouge à capuche assez large qu'il enfile souvent pour essayer de cacher sa « petite » entaille. D'ailleurs, j'ai oublié de préciser, mais maintenant, Mello ne se coiffe même plus. Sa frange en bataille, il peut plus facilement essayer de cacher ce qui est le plus laid chez lui.
Pour terminer, Mello porte toujours un collier avec un grosse croix accroché à la chaîne faite de perles grises et rouges.
« J'espère que cette petite description vous aura éclairé... Crétin. »


II. DESCRIPTION MORALE



Huhu. En voilà une bonne question. Vous voulez savoir le caractère de Mello ? Nyaa, vous n'avez alors pas grand chose à faire. Car franchement, son caractère ne vaut pas le détour. Pas du tout même. Grincheux, chiant, désagréable, distant. Un con quoi. Enfin, il n'a pas que des défauts rassurez-vous. Mello est doté d'une intelligence inégalable. On dirait pas hein ? Il fait tout pour le cacher car c'est à cause de cette intelligence qu'il en est là où il est. Trop d'intelligence, tue l'intelligence. Ah ah. ... Auparavant, Mello était un petit garçon qui avait la joie de vivre, malgré tout les problèmes qu'il a pu avoir. Cela à bien changer au point même qu'il en est devenu un criminel. ~ Enfin un criminel... C'est vite dit. Au départ, Mello hait la violence. Voilà son petit côté de génie qui lui fait penser ça. Mais les choses on été faites pour que Mello devienne un délinquant juvénile dans l'âme. D'ailleurs, depuis tout petit il a un talent exemplaire et excelle dans l'art de la connerie. Même si, il n'a jamais comme dit plus tôt adoré la violence, les bêtises, ça le connaissait. Bref. Désormais, Mello n'est plus du tout le petit garçon intelligent, un peu chenapan mais quand-même avec un bon fond. Ouais, même s'il n'a jamais aimé cette violence gratuite, désormais il en est le premier fournisseur. Pourri par l'idée de tuer, pourri par ce qui a fait de lui un être abominable, malgré le fait est qu'il déteste ce qu'il est devenu, il le reste, cache ce malheur et fait comme s'il adorait ça, torturer. Qui sait, peut-être qu'un jour, à force d'exercer dans le milieu, il commencera à aimer ça, traquer, voler, tuer. Ce qui serait quand-même assez étonnant. Mais, c'est aussi étonnant qu'il se soit tourné dans cette voix alors qu'il avait un avenir prospère et riche dans la haute société. M'enfin, s'il en est là, c'est aussi un p'tit peu parce qu'il l'a voulu. Personne ne l'y a empêcher.
Continuons dans notre lancée en changeant de sujet : ces qualités. En dehors de son immense intelligence, les qualités de Mello sont... Très moindres. J'dois vous avouer que j'ai un peu de mal à trouver quelque chose de potable à vous dire sur lui. Mais, je vais me débrouiller. Mello a tout de même... Quelque part, un bon fond. Déjà, il ne s'attaquera jamais aux gens qu'ils croisent dans la rue sans raison : il n'est pas psychopathe. … … Je vous avoue que j'ai vraiment du mal à trouver des qualités à ce type. Je sais déjà qu'il porte la vengeance très à cœur et que c'est pour ça qu'il vit aujourd'hui. Mais, j'ai beaucoup de mal à vous trouver d'autres choses. Il est agressif lorsqu'il parle, il tire une tronche de chien battue à longueur de journée et ne sourit jamais. Comment voulez-vous que je trouve des qualités à dire sur un mec pareil ? Ouais, franchement, j'y arrive pas. Je crois bien que vous devrez vous contenter de ça : il ferait tout pour arriver à ses fins. Et c'est là que j'hésite, est-ce une qualité, un défaut ? Dans tous les cas, contentez-vous de ça et faites pas chier.


III. L'HISTOIRE



Il y eut un boum. Un bruit si grand qu'il pétrifia les environs. Puis, plus rien. Quelques minutes après, un homme, sale, blond, sortit de cet endroit désormais en ruine. Il se tenait le visage, était en sang et n'arrivait pratiquement pas à marcher. P't'être même qu'il ne savait pas où il était. En tout cas, d'après les informations, il avait échappé à une explosion aussi monstrueuse que désastreuse. Plus d'une cinquantaine de morts, mais, pourquoi cette explosion avait-elle eut ? ….

Non, non et NON !

En effet, j'aurais pu vous narrer cette histoire ainsi. Mais non. Pourquoi ? Car ça ne me plaît pas. Déjà, c'est trop direct. Et puis ça ne vous laisse même pas le temps de réfléchir qu'on vous a presque déjà annoncé le nom de l'assassin. Donc, on va prendre la chose autrement. Retournons la situation, et commençons par le début.
Je suis Mello. De mon vrai nom Mihael Keehl. Dans le milieu, on avait tous des surnoms et personne ne connaissait le véritable nom de l'autre. Pour ma part, c'était donc Mello. Comme tout prénom, ce n'est pas moi qui ai dû à le choisir, il m'avait été donné. À mon arrivé à cet orphelinat très peu banal. Ce qui était certain, ce que je n'étais pas arrivé là par hasard. En ce qui concerne le fait que je sois orphelin, mes parents c'étaient fait tués par un maniaque. D'après les journaux récoltés depuis tout petit que je gardais toujours sous mon lit à l'orphelinat, ce fou c'en était pris à eux juste parce qu'ils se trouvaient dans son chemin. Lorsque mes parents se firent tuer, j'avais alors quatre ans. J'étais trop jeune pour ressentir autant de peine que j'en ai ressenti tout au long de ma jeunesse. Ce type se fit arrêter deux ans plus tard, j'étais certes soulagé, mais désormais, la mort de mes parents est plus un poids qu'autre chose.
Je fis recueilli par un type déjà à l'époque assez vieux. Jeune, naïf et con, je le suivis, sans rien dire. Il m’emmena dans un orphelinat, appelé la Wammy's House. C'était son orphelinat, un orphelinat qu'il avait créé. Au départ je ne comprenais pas le but de cet endroit. En fait, c'était comme une machine à créer des petits génies. D'abord, ce type Watari, recueillait des jeunes très doués orphelins pour leur laisser une chance de devenir quelqu'un. Ce ne sont que des conneries. Ce qu'il souhaitait ce vieux chnoque, c'était prendre notre fric dès que l'on deviendrait de vrais génies. Enfin ça, je le compris malheureusement trop tard. Que voulez-vous, sous ces airs de grands-pères protecteurs, enfants, nous ne pouvions pas se rebeller. Quoi qu'il en soit, je passai dans cet orphelinat une enfance assez douce et paisible. Entouré d'autres petits génies de mon genre, Watari me répétait sans cesse que j'étais le meilleur, le plus doué et qu'il fondait le plus d'espoir en moi. Baliverne. Mais grâce à ce vieux, je fis la connaissance de Matt. C'était le seul de cet endroit à être comme moi : en avoir rien à foutre de la réussite et de devenir des génies. Se liant vite d'une grand amitié inégalable avec ce Matt, nous passions notre enfance tout les deux, enchaînant conneries sur conneries. Ce qui nous faisait bien marrer. Faut avouer, ce qu'on pouvait être con... Arrivé à l'adolescence, les hormones se réveillants, j'accompagnais souvent Matt fumer dans les toilettes de l’orphelinat, ce qui était évidemment interdit. C'était un petit rituel, chaque jour, on séché un ou deux cours pour se retrouver dans les chiottes à discuter.

« J'en ai marre de rester ici. »

« Comment ça ? » Après cette courte phrase, je croquai dans ma tablette de chocolat.

« Cet endroit, il va me rendre fou. Tout ces petits cons qui pètent plus haut que leurs culs, j'en ai carrément marre. Faut qu'on s'tire. »

Il tira dans sa cigarette et me regardait avec un regard plus que sérieux. Je fis un léger sourire et lui pris sa cigarette. Je l'éteignis contre un mur et lâchai un petit rire.

« Quand vas-tu arrêter avec cette merde ? »

« P'tin tes con, ça coûte cher ! »

Je mis la cigarette dans les chiottes, tira la chasse d'eau et regardai Matt et repris une bouchée de chocolat.

« T'as raison. On va partir. »

Sans vraiment réfléchir à ce que l'on allait faire, à seize ans à tout casser, on mis un paquet de clope vide sur le bureau du vieux et c'était bon : c'était bon de se sentir libre. On était jeune, très intelligent, on n'allait pas rester là, comme deux clodos. Ne me demandez pas comme ça, mettez ça sur le compte de l'intelligence, mais, nous arrivâmes à nous faire une place dans la mafia anglaise. Et ouais, des petits génies comme nous, entrèrent dans la grande et redoutable mafia Anglaise. Matt, plus tourné vers tout ce qui était meurtre, moi, plus vers ce qui était de torturer ceux qui étaient en retard dans leur paiement. C'était sans compter sur les nombreux ennemis que nous allions nous faire. Nous passion trois années comme ça, à faire les délinquants et les cons en grimpant les échelons jusqu'à devenir les plus respectés des sous lieux de l’Angleterre. Notre petit groupe de mafieux à la tête de tous les autres, tous, sous nos ordres. C'est ça qui était bon.

Puis, nous eûmes à faire à la plus grande affaire mafieuse des temps modernes. Alors que cela se savait de plus en plus que la fille du chef de la mafia italienne se prostituait. Cette rumeur se diffusait dans les bas fonds aussi vite qu'un raz de marré. Alors que son père était en contrat avec nous. Le fait que sa fille se prostitue, personnellement, j'en avais rien à cirer. Seulement, mes hommes eux... De gros porcs. Matt et moi étions entouré de gros connards sans honneur. Déjà, le contrat de « paix » et d'alliance que j'avais avec ce chef se brisa dès que l'on de mes connards d'homme se mit à toucher à la fille. Et comme il n'y en a pas eu qu'un.
Lors d'un entretien, dans l'espèce de débris qui me servait de repère, la discussion se corsa.

« Vous allez de suite me donner une partie de vos revenus pour vous faire pardonner d'avoir toucher à ma princesse. »

"Clac", fit la tablette de chocolat que je croquai. Je fis une léger sourire et lâchai un petit rire moqueur.

« Que dites-vous ? Je dois vous donner du fric car votre fille est une traînée ? À priori, si elle souhaite gagner de l'argent et que vous vous m'en demandez... Comment elle va, la mafia Italienne ? Ne serait-elle pas comme qui dirait un peu dans le besoin ? Ah ah ! C'est plus ce que c'était, la « grande » mafia Italienne. Ça a plus autant de gueule. »

Il était gros et transpirait comme un porc. Malgré ça, il eut la force de se lever et de poser son revolver sur mon front. Je fis un grimace mais je sentis un léger mouvement de l'air et vu le bras de Matt, rayé rouge et noir, poser son flingue sur la tête du gros. Là, on était dans une situation de merde faut l'avouer. En quelques secondes, tous mes hommes et ceux du gros porc avait les flingues en direction de moi et de Matt et les miens en direction du gros. C'est ça la mafia, on réfléchis pas et on tire. Délicatement sans faire le moindre bruit, je passai ma main sous la table et m'emparai de mon flingue. Je tirai dans le vide. Par chance, la balle toucha la jambe d'un de ces hommes. Juste après le bruit de la balle qui part, je glissai du fauteuil et me retrouvai sous la table. Plusieurs coups de balles se firent entendre.

« Putain d'merde. »

Je rampai sous la table et réfléchissais à n'importe quelle situation qui pourrait nous aider. Là, j'entendis un grand cri. Un « Mello » assourdissant, un dernier « clac » puis plus rien. Je me relevai, la pièce était pratiquement vide avec des dizaines de corps à terre. Avec celui de Matt. Je me rapprochai de lui et ouvris des grands yeux. Il me donna une claque.

« P'tit con va ! »

Je fis une grimace et grinçai des dents. Je mis ma main sur son torse.

« J'ai toujours préféré réfléchir avant d'agir. »

« Peu importe ! Casse-toi ! Ils ont mis un bombe avant de partir! »

Je le regardai. Il était hors de question que je me tire sans lui.

« Non pas sans toi. Je vais trouver une solution, t'inquiète pas. »

Il avait l'air de souffrir. Là, il me pris ma main et me la serrai fort et me fis un dernier sourire.

« Finalement, c'pas la cigarette qui m'a tué comme tu l'avais prédis. »

« T'es vraiment trop con. Allez, aide-moi, j'vais nous sortir d'ici. »

J'essayai de le soulever, puis, j'ouvris de grands yeux. Il y eut ce boum. Un bruit si grand qu'il pétrifia les environs. Puis, plus rien. Quelques minutes après, un homme, sale, blond, sortit de cet endroit désormais en ruine. Il se tenait le visage, était en sang et n'arrivait pratiquement pas à marcher. P't'être même qu'il ne savait pas où il était. En tout cas, d'après les informations, il avait échappé à une explosion aussi monstrueuse que désastreuse. Plus d'une cinquantaine de morts, mais, pourquoi cette explosion avait-elle eut ? ….

La vengeance... Le désir de tuer... Un souhait... Gros connard, j'vais te buter !




IV. DERRIÈRE MELLO

Prénom: Claire
Age: 14 ans.
Niveau de RP: Hmm... Je n'aime pas me juger mais je dirais, assez bon.
Comment avez-vous connu le forum? J'étais dans la bande qui l'a créé, au tout début. ^^
Comment trouvez-vous le forum ? SI j'dis qu'il est trop beau, vous m'dites que j'ai la grosse tête ou pas ?
Remarques: Sebby', je veux que tu mettes l'image que j'ai fait. :3
Code: Juste pour faire du boulot à Sebby' :




Dernière édition par Mello le Mer 13 Avr - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackbutler-rpg.forumzarbi.com

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mello ~ Chocolativore    Mer 13 Avr - 10:30

Hé bien, je ne vais pas sortir ma langue de vipère mais juste histoire de critiquer quelque chose dans ta très belle fiche:
Citation :
Sous des airs de mecs rebelles, Mello est un mec
Tu répètes de fois le mot "mec", mec ! 8D

Nan mais je dis ça juste histoire de t'embêter ! Couiiic ! :p Je te valide, pour sûr !! Faudrait que tu fasses un modèle de présentation comme celui-ci, mon chou ! : D Sinon bon, bah j'ai rien à dire à part que c'est vraiment trop, bien ! *w*


Bons Rps, Mellodie ! ~ -brique-
Revenir en haut Aller en bas

Mello
Chocolativore
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 22
Localisation : Localisation ? Mais je suis où j'veux mon p'tit gars.

Feuille de personnage
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Mello ~ Chocolativore    Mer 13 Avr - 10:34

    Huhu, merci. J'ai changé monsieur l'admin tyrannique. Surprised
    Ah, enfin validé au nom de l'état. ♥️

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackbutler-rpg.forumzarbi.com

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mello ~ Chocolativore    

Revenir en haut Aller en bas
 

Mello ~ Chocolativore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Teru Ra' Mello
» Bonjour !!! de paris
» FAUVE PEROL ► cindy mello
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji RPG :: › Welcome to the crazy world of small rabbits. ~ HRP :: « PRESENTE-TOI » :: Fiches validées-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit