Le comte Phantomhive vous souhaite la bienvenue... Ne soyez pas trop curieux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comte Cain pour vous servir [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Messages : 3
Date d'inscription : 26/05/2011

Feuille de personnage
Vos Relations:

MessageSujet: Comte Cain pour vous servir [terminé]   Dim 29 Mai - 12:16



Votre Pseudo
« Petite phrase vous qualifiant »


» Identity Card ;



Identité

Nom : Hargreaves.
Prénom : Cain.
Surnom : Le comte des poisons.
Âge : 17 ans.
Sexe : Masculin.
Arme : Un revolver.
Groupe : Humains.




Avis Globale

Cain est un jeune comte fasciné par les poisons avec un côté séducteur. Malgré une enfance difficile il a réussi à s'en sortir avec l'aide de Riff. Il n'a qu'une envie, tuer son père de ses propres mains.


Physique

Yeux : Verts/Dorés.
Cheveux : Noirs.
Particularités : Ses cicatrices dans le dos et un piercing sur l'oreille gauche.



Caractère

•Séducteur.
•Frivole.
•Arrogant.
•Protecteur envers ceux qu'il aime.





I. DESCRIPTION PHYSIQUE



Séduisant et mystérieux sont les deux premiers mots qui viennent à l’esprit en apercevant Cain. Sa beauté fragile plait à de nombreuses jeunes filles mais sa passion étrange pour les poisons en refroidit la plupart d’entre elles. Ses cheveux noirs d’ébènes en batailles retombent sur son beau visage pâle. Il a de beaux yeux mordorés qui ont étonné quelques hommes de sciences. Reflet de la relation consanguine de son père avec sa propre sœur, ils sont convoités par Jézabel, son frère adoptif. Son nez fin et ses lèvres minces et rosées terminent son visage tout en beauté.
Plus bas son corps svelte, mince et fragile, il a autant de force qu’on asticot, si on peut dire ça. Il préfère confier les tâches qui requièrent des muscles aux autres, néanmoins cette faiblesse ne le rend pas moins attirant, loin de là. Dans son dos, ses horribles blessures qui ont décidé de ne jamais s’effacer pour lui rappeler à jamais sa souffrance passée. Elles ne sont plus que cicatrices laissées en souvenir de son père et qui le font toujours souffrir de temps à autres. Il refuse quand même d’en parler à qui que ce soit, seul Riff le connait réellement tel qu’il est.
Côté vêtement, il porte de longs pantalons noirs, des chemises blanches et un long manteau noir posé sur ses frêles épaules. Il lui est arrivé de se travestir (pas vraiment volontairement) et on peut dire que sans sa voix, on le prendrait sans problème pour une jeune fille. De temps à autres, il porte un chapeau noir et une longue canne, digne de son rang.


II. DESCRIPTION MORALE



Malgré une enfance pour le moins gâchée et inexistante, Cain trouve la force de s’en sortir même s’il n’arrive pas à oublier son père. Battu et humilié, il trouve l’aide dont il avait besoin en Riff, qui au contraire des autres domestiques ne le rejette pas ou ne l’ignore pas. Au fil des ans, Cain apprend à devenir plus fort et à ne plus craindre la mort. Il ne reste plus les bras croisés et s’arme de courage pour affronter son père qui est la seule personne qui lui fasse encore peur.
Sur de lui et même prétentieux, il lui arrive de prendre les gens de haut et il déteste qu’on ait pitié de lui. C’est pourquoi il ne prend jamais les gens en pitié leur faisant remarquer qu’ils devraient aller de l’avant au lieu de s’apitoyer sur leur sort. Mais comme tout le monde, il a eu ses moments de faiblesse, seulement devant Riff. Il est donc plutôt franc, ne gardant pas ce qu’il pense pour lui, d’ailleurs il se reçoit souvent des gifles de la part des jeunes femmes.
Il est aussi un séducteur né, se servant de sa beauté à la fois maudite et angélique pour charmer les demoiselles. Il avoue même ne se servir de certaines filles que pour passer les temps, entre autre la raison des gifles. Mais cela ne l’empêche pas de pouvoir éprouver de véritable sentiment pour Mary et même Riff. Il a aussi une étrange relation avec son frère, Jézabel, cet homme qui n’a jamais voulu le tuer et qui lui a sauvé la vie quand il a été capturé.
Et pour finir, il a toujours son étrange et merveilleuse passion pour les poisons, qu’ils collectionnent et testent sur différentes personnes, qu’ils l’ont mérités … la plupart du temps.


III. L'HISTOIRE




Le jour terminait sa course derrière les arbres, s’enfonçant vers les abysses tumultueuses de l’horizon….
Les gens voient, regardent, mais ne font rien. L’homme est différent de l’animal car l’homme pense, construit, rêve… mais cela veut-il dire que l’homme vaut mieux que l’animal ? Il y a une chose que les savants n’inscrivent pas dans leurs rapports sur les différents entre l’homme et l’animal. L’animal tue pour se nourrir. L’homme, lui tue pour le plaisir, il humilie, il se venge. L’homme est un loup pour l’homme, un monstre. Il était une fois, un bébé nommé Cain, ce bébé paisible dans son berceau ne savait pas encore ce qui l’attendait. Il arrive, de temps à autre, tout à fait par hasard, que le destin choisisse une victime, et il arrive parfois que cette victime soit un enfant encore innocent.

Cain est le fruit d’un amour passionnel entre deux êtres… Si on considère le fait qu’amour signifie un frère amoureux fou de sa sœur et passionnel signifie un viol. Enfin pour l’instant, passons… Après sa naissance, sa mère biologique fut enfermée dans un hôpital –Puisqu’apparemment, faire naître le fils de son frère n’améliore pas la santé mentale-. Son père dût néanmoins s’occuper de son fils et on le fit passer pour le fils de sa femme pour ne pas provoquer de scandale sur la famille Hargreaves.

Genèse 4, Verset 11 : Dieu dit à Caïn : Maintenant tu seras maudit de la terre qui a reçu, de ta main, le sang de ton frère.

Genèse 4, Verset 15 : Si quelqu’un tuait Caïn, celui-ci serait vengé sept fois. Et l’Eternel apposa sa marque sur Caïn.

« -Tu sais pourquoi je fais cela Cain ! C’est pour te permettre d’obtenir le pardon de Dieu !» Son père, Alexis, posa le fouet sur la cheminée. « Allez, monte dans ta chambre !»

Il alluma sa pipe, un sourire aux lèvres. Cain manqua plusieurs fois de tomber dans les escaliers, il avait souvent des vertiges ces temps ci. C’était une petite chose fragile, un simple pantin entre les mains du destin. Cain, le petit garçon, qui à l’âge de cinq ans, voit sa belle-mère mourir sous ses yeux. Cette femme belle mais stupide qui pensait que si Cain mourrait, alors Alexis s’intéresserait à elle. Cette femme, une fois de plus, belle mais stupide qui trouva la mort empoisonnée avant d’avoir accompli son crime. Ce fut le seul jour où Alexis prit Cain dans ses bras.

Le jeune garçon avait environ 10 ans, maintenant… Tout meurt autour de lui, sa belle-mère, ses chiens, ses poissons, aujourd’hui ce fut son oiseau qu’il retrouva mort. Il voulait l’enterrer mais son père refuserait, il attendit que la nuit tombe. Il attrapa son canari mort et se faufila dans le jardin. Il creusa un petit trou avec ses mains, au pied d’un grand chêne, de la taille de son ami. Il le glissa dedans et des larmes roulèrent lentement sur ses joues pâles. Il essuya ses yeux brillants lorsqu’il entendit du bruit. Il tourna la tête et un homme se tenait là. Qu’est-ce qu’il pouvait faire ici en plein milieu de la nuit ? S’il voulait voir le comte c’était un peu tard. Il le regarda intriqué avant de demander,

« -Qui es-tu ? »
« -Je n’ai pas de nom, je n’en aurais un que si tu m’en donnes un. »
« -Je n’ai pas d’idée, que fais-tu là ? »
« -Je ne sais pas, que veux-tu que je vienne faire ici ? »

Le petit garçon hésite, ce monsieur était énervant à donner des réponses floues. ! « -Tu n’es donc personne ? »

« -…C’est ça, je ne suis personne. »

Quel homme étrange, pourquoi n’avait-il pas de nom d’abord ? Et pourquoi était-il venu le voir ? Personne n’avait jamais eu le droit de lui parler ou de le regarder au manoir, il avait l’habitude d’être invisible aux yeux des gens. De plus parler à un inconnu lui était interdit, donc c’était quelque chose de nouveau pour lui.

« -Et toi, qui es-tu et que fais-tu dehors à cette heure ? »
« -Mon petit oiseau est mort, je l’enterre. Et je suis le fils du comte Hargreaves, Cain. »
« -Tu m’as l’air d’avoir bien des soucis, Cain. Tu sais que je ne suis personne, mais je peux être quelqu’un, qui tu voudras, pour toi ! Je pourrai obéir aux moindre de tes ordres, si tu me les donnes. Parce que vois-tu, je suis un démon ! »

Cain haussa un sourcil, les démons n’existaient que dans les contes … ou dans la bible. Cain ne croyait pas en Dieu mais en tout cas, il savait qu’il existait un enfer… Alors un démon de plus ou de moins. Il lui tendit la main pour signifier qu’il acceptait :

« -Que faut-il faire pour que tu fasses ce que je veux ? »
« -C’est simple, il te suffit de passer un pacte avec moi, que veux-tu exactement, quelles sont tes conditions, et quel nom aurais-je pour toi ? »
« -Mon père me déteste…. Je veux sa mort. » Et Dieu sait que dire cette phrase lui pesait.
« -Es-tu d’accord que si je fais ce que tu souhaites, ton âme m’appartiendra et je la dévorerai ? »
« -Oui, mais tu n’auras pas le droit de me tuer avant que ce je veux soit fait ! Alors j’accepte ton pacte… Riffel ! »

Cain avait enfin trouvé la main qu’il cherchait pour sortir du labyrinthe où la folie de son père l’avait emprisonné. Même si pour Riff, le petit garçon n’était que de la nourriture, pour Cain, c’était l’ami en qui il pouvait avoir une confiance aveugle. Il finit par s’évanouir dans les bras de Riff.

Cain trouvait la vie au manoir beaucoup plus attrayante en compagnie de Riffel. Il lui faisait visiter la demeure de fond en comble, sans oublier la magnifique collection de poison de ses ancêtres. La première fois que Riff voyait les sévices que lui faisait subir son père, même si cette fois-ci, il avait une raison de le punir. Cain n’avait pas le droit de venir dans cette pièce. Pourtant, la plupart du temps il inventait des raisons de le punir, de toute façon il y prenait du plaisir, pas besoin de le cacher.

« -N’entends-tu pas la voix du sang de ton frère Abel qui crie de dessous la terre jusqu’à moi ? » Le jeune comte se mordait la lèvre inférieure pour ne pas crier, il sentait son sang couler le long de son dos en fine gouttelette. « Cain, je dois accomplir ce rituel pour expier ton péché originel ! »

Ces mots étaient la seule relation qu’il entretenait avec son père, tous les soirs, le même discours et tous les soirs, Alexis fumait sa pipe l’air satisfait après son acte de cruauté. Cain avait besoin d’amour, enfin de quelque chose qui y ressemblait. La seule personne qui avait semblé éprouver de l’affection pour lui était sa Tante Augusta, la sœur de son père, la mère de Suzette –Sa cousine dont il est tombé éperdument amoureux-. Il savait où elle se trouvait mais son père ne voulait pas qu’il lui rende visite. Un jour où il était absent, Riff l’accompagna voir Augusta.
Elle était là, ses longs cheveux noirs devenus blancs ondulaient au rythme de la brise légère venant de l’extérieur. Il entra dans la pièce et sa tante leva les yeux sur lui.

« -Non ! Alexis ! Dieu ne nous pardonnera Jamais ! »

A peine avait-elle dit ces mots, que son corps pâle et svelte passa par la fenêtre, les milliers d’éclats de verres brillaient à la lueur du soleil jusqu’à ce qu’elle touche le sol. Cain descendit aussi rapidement que possible et s’agenouilla aux côtés de sa tante. Elle posa sa main glacée sur le visage du jeune garçon,

« -Fuis Cain, résiste lui, ne cèdes pas comme je l’ai fait. Cain, mon enfant… »

Cain… fruit de l’inceste entre Alexis et sa propre sœur, maltraité chaque soir pour le péché qu’avait commis son père, et amoureux fou de Suzette, sa demi-sœur, reproduisant ainsi le même schéma que son père. Il devait en finir. Il rentra au manoir, et comme il le pensait, Alexis tenta de le tuer. Il fit semblant de mourir alors que son père fumait sa pipe, comme à chaque fois qu’il était satisfait, et il l’était en apprenant la mort de son fils. Finalement, Cain se redressa, et Alexis, déçu d’avoir perdu la partie se jeta par la fenêtre pour ne pas laisser à Cain le plaisir de le tuer. Avant de mourir il lui dit,

« -Tu ne connaîtras jamais le bonheur, Personne ne t’aimeras jamais et tu mourras seul et abandonné… Cain premier assassin de l’histoire de l’humanité. »

Cain pensait réellement que tout cela était terminé, pourtant Riff lui apprit que son père n’était pas mort mais tant qu’il ne tentait rien contre lui, ce n’était pas un problème, il aurait tout son temps pour le tuer.
Sans son père et avec Riff, Cain grandit, la petite chose fragile disparut et laissa la place à un jeune homme sûr de lui et arrogant. Ses faiblesses et ses doutes, il ne les montrait qu’à Riff. Lui qui était devenu son seul réconfort dans son monde maudit. Et même si c’était un démon, Cain était certain qu’il existait un lien unique et particulier entre eux et que jamais rien ne pourrait briser.

Par la suite, d’autres événements vinrent troubler sa vie, des meurtres pour la plupart, son sang maudit attirait les tueurs comme des mouches. Le plus tragique fut la mort de Suzette, Eprise d’un homme d’une classe sociale différent qui lui avait promis qu’ils partiraient tous les deux mais l’heure venue, il n’est pas allé chercher sa bien aimée au fond de la tombe où elle l’attendait. Paniquée, elle en sortit à moitié folle dans le seul espoir de se venger de l’homme qui l’avait trahi. Elle le tua et se suicida. Depuis ce jour, Cain ne rate jamais l’anniversaire de sa mort. Ensuite, il rencontra Mary, sa demi-sœur qu’il adopta, c’est, avec Riff, une des seules personnes à qui il fait entièrement confiance et qu’il aime de tout son cœur.

Mais le bonheur ne dure pas toujours … Et Cain ne pourra vivre que lorsque son père aura poussé son dernier soupir.


V. DERRIÈRE L'ECRAN

Prénom: Cam.
Age: 16 ans.
Niveau de RP: Correct.
Comment avez-vous connu le forum? Les aliens m'ont déposée ici.
Comment trouvez-vous le forum ? Très, très.
Remarques:.
Code: Ok by Mello.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mello
Chocolativore
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 14/08/2010
Age : 22
Localisation : Localisation ? Mais je suis où j'veux mon p'tit gars.

Feuille de personnage
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Comte Cain pour vous servir [terminé]   Dim 29 Mai - 17:53

    Bienvenue comte Cain.
    C'est rageant parfois de me dire qu'en fait, je n'ai rien à redire. Ta présentation est parfaite. Tellement agréable à lire, complète et surtout, sans fautes d'orthographe.

    C'est pour cela, que sans hésitation je te valide du le champ. Je suis ravi de te compter parmi-nous !


    Je te souhaite un bon séjour ici, amuse-toi bien. Bon RP !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blackbutler-rpg.forumzarbi.com


Messages : 3
Date d'inscription : 26/05/2011

Feuille de personnage
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Comte Cain pour vous servir [terminé]   Dim 29 Mai - 18:03

C'est normal puisque je suis parfaite, quand je pense que tu ne m'as même pas reconnue ! Rolling Eyes
M'enfin, je te pardonne ♥️.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comte Cain pour vous servir [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comte Cain pour vous servir [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dark',pour vous servir...
» Alicia Roussel, pour vous servir ~ Terminée ~ Je sais c'est mal {OK}
» Beorn, Roi des Beornides, pour vous servir [Terminée]
» Pour vous remonter le moral
» Ambre Elendil pour vous servir !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji RPG :: › Welcome to the crazy world of small rabbits. ~ HRP :: « PRESENTE-TOI » :: Fiches validées-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit