Le comte Phantomhive vous souhaite la bienvenue... Ne soyez pas trop curieux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Ven 12 Aoû - 22:23

Quelle Journée mes aieux !
A peine levée, que notre jeune duchesse au visage d’ange, commençât ses taches d’arraches-pieds, âpres s’être vêtue d’une coquette robe bleu clair, aux manches bouffantes chargeaient de dentelles blanches, ornait d’un ruban immaculé au niveau du col, et d’un bustier extérieur bleu saphir sertie de fils argentés aux reflets neiges. Ses longs cheveux blonds platine tombaient élégamment sur son buste. Pas même un petit déjeuner, une tasse de thé et des scones suffit a la jeune aristocrate.
Assise dans son bureau, elle reçut bien-sur Mr.Rainsworth, pour les terres et domaines agricoles en Amériques, après un accord entre les deux familles, elle prit une leçon de mathématique puis de violon, ensuite elle eut la visite de Lord.Faith fournisseur de pierres précieuses pour ses bijoux qui non seulement faisait rêver les Lady en Angleterre mais aussi dans toutes les cours d’Europe ! Après avoir régler les prochains montant, et ajustait la collection estivale qui devra être présenté dans quelques jours au Crystal Place. La jeune Noble, essayait tant bien que mal a garder le sourire, en commençant a créer la toute dernière pièce de sa collection, un collier en or, orné de trois chênettes ou bout desquelles pendant une perle, au milieu un émeraude verdoyant était enchâssé.
Poussant un petit soupir, elle demanda a Hanz d’emmener la toute dernière pièce dans le salon Est, qui servait aussi de bureau de créations pour notre Lady. Ensuite après un déjeuner simple et léger constituait de parmentières cuit à la vapeur, d’un filet de poisson et d’une salade. La jeune Lady continuât pendant 1 heure et demie visites. Ce n’est qu’à 14 :30 quelle put avoir un moment de répit, ses prochaines leçons n’avait lieux qu’à 18 heure, elle avait le temps.
Victoria se leva de son confortable fauteuil en acajou, et se dirigeât vers le jardin Ouest, qui était dans un pur-style Alhambra de la civilisation arabe en Espagne, avec sa fontaine chantonnâtes, ses figuiers qui offrait des fruits juteux et sucrés mais aussi de l’ombre, ses buissons de jasmins et de roses qui embaumaient l’air d’un doux parfum, ses allés pavés de pierre polie et blanchâtres venue de la cote. Et pour finir ses bancs de marbres ou bien ses vérandas bâties a l’ombre de citronniers et orangers dont les fruits et fleurettes offraient un paysage reposant. Et c’est allongé sur l’une des banquettes balançoires, entouraient de fleurs et buissons amis aussi de volières desquelles se dégageaient la mélodie des oiseaux de paradis et le roucoulement des colombes, les corbeaux quand a eux furent relâchés pour qu’ils puissant aller chasser, mais tous savait qu’ils reviendraient avant la nuit, comme un enfant qui se retournait vers sa famille après un jour de vagabondage. son visage était protégeait par un hop-dress, (chapeau a large rebord) et empêchaient ainsi sa peau de rosir sous cette chaleur et ce soleil éclatant. Puis D’un bond elle se leva et se dirigeât vers la calèche qui se situait comme a son habitude devant la fontaine d’atlante qui centrait l’allée principale.
_ Henry ! Direction Londres ! dit-elle en montant dans la calèche.
_ Bien Milady ! répondit ce dernier en tirant les rênes.
Un quart-d’heure plus-tard :
Après que Victoria eut donné congédier son cocher, en lui offrant un cheque de 500 livres sterling a dépenser au gré de ses envies, la jeune aristocrate alla vers le centre ville, place bondé de passant, marchands qui vantait la qualité de leurs produits, orphelins qui couraient les rues. Étales et stand longeaient les murs gris des différents bâtiments, alors que les épiceries et boutiques étendaient leurs marchandises à travers leurs vitres luisantes.
Traversant l’allée commercial, elle rencontra le petit groupe d’orphelins qu’ils lui avaient fait visité la capital lors de son arrivée il y’a 2 ou 3 mois, s’étant liée d’amitié pou eux, elle a prit sous sa directive leurs orphelinat.
_ Melle Victoria ! s’écrièrent les enfants en lui sautant dessus.
_ Doucement, je vais finir applatie moi !
_ Tu nous as manqué ! Tu va bien ?! S’exclamèrent en cœur les gamins.
_ Oui et vous ? Rit-elle en se levant, tapotant la joue de l’un d’entre eux.
_ Bien ! répondit-ils en souriant gaiement.
_ Bon, vous m’excuserez mes petits guides mais je dois aller acheter quelques chose, je viendrais vous voir a la fin de l’après-midi ? D’accord ?
_ D’accord !
Et ils se dispersèrent en riant.
Reprenant sa marche à travers les galeries marchandes, elle bouscula par mégarde une personne.
_ Excusez-moi ! Vous n’avez rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 107
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 20
Localisation : Londres

Feuille de personnage
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Sam 13 Aoû - 14:36


Lenny fut réveillée à l’aurore par son majordome.
Aujourd’hui, elle avait bien peu de choses à faire et comptait en profiter pour aller se promener dans l’allée commerciale de Londres, afin de faire les boutiques.
Comme à son habitude, elle déjeuna de scones et de lait chaud, puis, s’habillant seule, elle revêtit une robe noire dont le col qui montait assez haut sur son cou était orné de dentelle blanche. Elle ajusta la dentelle qui faisait comme des coulées de neige au niveau de ses manches et demanda de l’aide à la femme de ménage afin de lacer sa robe dans son dos.
Elle coiffa enfin ses cheveux assez simplement, les laissant juste reposer sur son dos en un long rideau blanc et soyeux.
Elle descendait tranquillement les escaliers en bois sculpté de son Manoir quand son majordome l’interpella.
C’était déjà l’heure de son cours de piano !
Alors, sans plus faire attention à ne pas laisser traîner le tissus de sa robe sur le sol, elle partit en courant et dévala les escaliers quatre à quatre. Arrivée en bas au moment où le professeur rentrait dans la pièce, elle fit une petite révérence et le salua, puis partit s’installer au piano.
Deux heures plus tard, le cours se termina sur un soupir exaspéré du percepteur. Une vraie catastrophe ! Lenny soupira elle aussi, heureuse que cette torture soit enfin fini.
Ensuite... Le cours de mathématique débuta, au grand désespoir de la petite marquise. Mais pourquoi donc lui faisait-on subir cette torture de nouveau ?! Elle marmonna quelques mots très malpolis dans sa barbe et fit un sourire faussement joyeux au professeur de mathématiques. Elle était peu douée dans cette matière et la détestait. Les chiffres ne l’intéressaient pas ou très peu.
Une fois le cours fini, le professeur partit sans demander son reste, heureux de pouvoir partir du manoir de la catastrophe ambulante qu’était la jeune fille dans cette matière.
Len soupira et repoussa son fauteuil du bureau en acajou.
Enfin fini, elle allait pouvoir déjeuner et partir à Londres passer une journée tranquille.
« En plus, c’est une journée splendide qui s’annonce ! »constata-t-elle en jetant un œil par la fenêtre.
En effet, le soleil brillait dans le ciel d’été, et des oiseaux gazouillaient sur les branches des cerisiers en fleurs qui entouraient le manoir Stilwell. La jeune marquise sourit à cette vue. Elle adorait les oiseaux, particulièrement les rouges-gorges.
Elle sortit du bureau tranquillement et interpella son majordome.
- Michaël, emmène-moi à Londres, je te prie !
L’homme fit une courbette et alla préparer la voiture. Une fois cette dernière apprêtée, ils partirent rapidement en direction de Londres.
Lenny descendit de la voiture avec joie en voyant l’allée commerciale illuminée des lumières des boutiques.
Cela faisait quelques jours qu’elle n’était pas descendue en ville, trop occupée par des affaires au Manoir.
Elle regarda avec émerveillement les robes d’été présentée au milieu de mille lumières dans les vitrines, les bonbons et autres douceurs alléchantes qui tentaient les passants, les enfants dont les visages collés aux vitrines des magasins de jouets exprimaient la joie.
Elle marchait d’un pas allègre et gracieux, et levait les yeux de temps en temps pour admirer le ciel bleu exempt de tout nuage.
Un large sourire barrait son visage tandis qu’elle parcourait l’allée commerciale de Londres.
Quand soudain, tournant la tête pour tenter de mieux apercevoir une robe entièrement blanche et magnifique dans la vitrine d’une boutique, quelqu’un la percuta. Sous le choc, elle fit un bond en arrière.
La fille la regarda un peu affolée :
- Excusez-moi ! Vous n’avez rien ?
- Ca va, ne vous inquiétez pas.
Puis elle détailla un peu plus le visage de l'adolescente.
Elle devait avoir à peu près son âge et son visage fin, son teint pâle ainsi que ses joues rouges lui faisaient ressembler à une poupée de porcelaine.
Ses yeux étaient d’une étonnante couleur variant entre le bleu azur et le vert émeraude, et Len était persuadée de l’avoir déjà rencontrée quelque part.
- Hum... excusez-moi, mais... j’ai l’impression de déjà vous avoir rencontrée quelque part... murmura la petite marquise en fronçant les sourcils.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Dim 14 Aoû - 17:54

_ Ca va, Ne vous inquiétez pas !

Victoria se redressa, arrangeant d’un revers de la main ses cheveux qui tombaient disgracieusement sur son visage. Heureuse de ne pas avoir fait de mal a la jeune demoiselle qu’elle venait de bousculer.

Elle lui adressa son habituel sourire angélique et bienveillant, avant de la détailler quelques peu, une chevelure aussi immaculé que la neige de décembre, des yeux brins noisettes, une peau pale et une jolie robe noirs a froufrous blancs. Il n’ya pas a en douter. Cette jeune demoiselle appartient a l’aristocratie, d’où ses vêtements et son visage noble.
Puis son interlocutrice, lui demanda si au auparavant elles ne s’étaient point croisées. L’aristocrate en douta, car elle s’en saurait rappeler, à moins qu’elle ne la croisé lors des échanges de marchandises au port la nuit….Mmmh non impossible !

_ Je ne pense pas…Sinon je me serais rappelé de votre charmante personne. Répondit-elle en appliquant ‘’les rudiments d’une conversation polie !’’ Comme le dit si bien ce cher Gabriel.

Gardant toujours son sourire, elle s’inclina légèrement, avant d’enchainer sa présentation.

_ Duchesse Von.Lwean, mais Appelez-moi Victoria ! dit-elle.

Se redressant, elle attendit la réponse de la jeune fille, même si elle restait méfiante, eh oui les années qu’elle a vécue lui avait appris à ne faire confiance qu’a soi-même.
Se dandinant sur ses talons, elle scrutait les environs, Londres n’est guère sur ces derniers tant, il faut dire qu’elle est constamment méfiante, comme si on cherchait à la tuer…Ce qui n’est pas faux ! Gateano Reina et Lugio Cavatayo veulent sa peau et ceux depuis son adhésion a la Cosa Nostra.
Sans oublier ce tueur qui courent les rues…Elle n’as rien à craindre bien-sur, sa ne va pas être un psychopathe de pacotille qui viendra about du Phantom ! Mais il ne faut jamais sous-estimer un adversaire, cela serait une erreur fatal…

Sortant de ses pensées, elle reporta son attention sur la jeune demoiselle qui se tenait devant elle.
Que cette rencontre allait bien lui réserver ?!


Dernière édition par Gwendoline. Von Lwean. le Mar 23 Aoû - 13:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 107
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 20
Localisation : Londres

Feuille de personnage
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Lun 15 Aoû - 14:03

« Je ne pense pas…Sinon je me serais rappelé de votre charmante personne » lui répondit la demoiselle qui lui faisait face avec un sourire tout à fait angélique.

- Hum... Je dois me tromper de personne, veuillez m’excuser, murmura Lenny un peu sceptique, haussant un sourcil, et s’inclina légèrement.

Lenny inclina la tête en réfléchissant et dévisagea quelques secondes de plus la jeune fille avant de se rappeler les remontrances de son père qui lui disait que c’était bien peu poli de dévisager ainsi une personne. Elle était pourtant sûr d’avoir déjà vu ce visage quelque part, mais peut-être l’avait-elle seulement croisée à Londres.
Ou alors quelque part d’autre...
Bah, après tout, cela n’avait aucune importance.
L’adolescente s’inclina, une ou deux mèches de cheveux retombant doucement sur son visage.
« Duchesse Mccroffed, mais Appelez-moi Victoria ! » annonça la jeune demoiselle d’une voix claire, s’inclinant légèrement.
Victoria... Comme la reine. Un bien joli prénom, qui convenait bien à la jeune fille.
Lenny se présenta à son tour.
- Je suis la marquise Lenny Stilwell, mais vous pouvez m’appeler Len ! Je suis enchantée de faire votre connaissance, dit-elle en s’inclinant à son tour.
Tandis qu’elle parlait, la petite marquise observait la dénommée Victoria. Bizarrement, elle lui semblait méfiante et mal à l’aise, comme si elle redoutait un danger quelconque, comme si quelqu’un allait lui sauter dessus en plein Londres pour l’égorger.
Un léger sourire éclaira le visage de la marquise. Si ça se trouve, c’est exactement ce que la duchesse qui lui faisait face redoutait ! Elle ne cessait de se dandiner sur ses talons, scrutant les environs avec méfiance, quand son regard revint vers Len.
Cette jeune fille semblait vraiment très méfiante, et apparemment, elle restait sur ses gardes tout le temps. C’était assez étrange, Londres est une ville assez sûre, du moins tant que l’on ne s’aventure pas dans les ruelles malfamées. Et ce n’est pas comme si quelqu’un allait l’attaquer en plein milieu de l’allée commerciale de Londres, entourée de centaines de gens, d’enfants, de policiers, de nobles, de garçons des rues...
Bah, peut-être qu’elle avait un problème personnel et qu’elle n’était en sécurité nulle part. Lenny aimerait bien en savoir pus sur elle. C’était décidé, elle voulait absolument découvrir pourquoi la jeune demoiselle paraissait si mal à l’aise.
- Eh bien, Victoria, que diriez-vous d’aller prendre le thé dans le salon de thé à l’angle, là-bas ? demanda Lenny en souriant. Nous pourrions essayer de faire un peu mieux connaissance. De plus, leurs thés sont vraiment d'une qualité excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Mer 17 Aoû - 14:55

Sa jeune interlocutrice, lui répondit en murmurant ses dires, quelques peu sceptique. N'éprouvant aucune gêne à la dévisager de la sorte.

- Hum... Je dois me tromper de personne, veuillez m'excuser.

Cette dernière s'inclina poliment. Puis à son tour, elle pris part aux présentations. En s'inclinant à nouveau.

- Je suis la marquise Lenny Stilwell, mais vous pouvez m'appeler Len ! Je suis enchantée de faire votre connaissance.

La poupée de porcelaine, aperçue un léger sourire sur les lèvres de la marquise. Sans cesser de scrutait le moindre de ses gestes, se doutait-elle du danger qui plane sur la jeune duchesse ? Londres n'est guère sur...Surtout avec ce tueur en série dans les parages et puis L'organisation a laquelle elle appartient ne fait pas son travail en silence ,mais en plein jour, en plein public, pour envoyer un message...Combien de fois une voiture qui sortait en trombe d'une ruelle, tuer une personne qui venait de sortir d'une boutique ou autre, avant de repartir, laissant le corps du malheureux gisant a terre dans une mare de sang, entouré d'une foule affolée ?

La noble, décida par ailleurs d'inviter Victoria à prendre une collation au Salon de thé Fey&Co, elle le connaissait bien et passer par-ailleurs de temps a autres là-bas. Il faut dire que c'est un lieu chaleureux d'où provenant la douce odeur des herbes à thé.

_ Oh ça sera avec joie ! répondit-elle en souriant.

Puis prenant la main de sa nouvelle connaissance, elle l'entraîna vers le bâtiment en brique blanche et au toit de tuiles vertes, passant devant diverses boutiques et contournant quelques étales. Avant d'arriver devant les portes en bois de cèdre, avant de pénétrer à l'intérieur.
C'était une vaste pièce, aux murs et charpentes de bois, avec une large fenêtre donnant sur une terrasse au plusieurs personnes sirotaient la boisson favorite des anglais, un bar en marbre blanc et verte bouteille longeait un mur sertie d'un des plus grands miroirs de Londres. Des tables en acier recouverte de jolies nappes immaculé, avec un bouquet d'herbe verdoyantes, centrait par ailleurs la surface lisse des tables.

_ Vous préférez la terrasse, ou bien l'intérieur ? demanda l'aristocrate pensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 107
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 20
Localisation : Londres

Feuille de personnage
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Sam 20 Aoû - 18:58

La demoiselle ne mît guère de temps a réfléchir a la proposition de Lenny et accepta avec un sourire:

- oh ce sera avec joie!

Puis, sans préavis, la duchesse saisit la main de la jeune marquise et l'entraina a travers les étals de marchandises, les marchands de bonbons, contournant les vendeurs et les personnes rapidement et sans heurter qui que ce soit. 
Elle appuya ses mains sur la porte de cèdre dont les poignées étaient finement ouvragées et pénétra dans l'établissement.
L'odeur du thé la frappa et elle se laissa voguer quelques secondes au milieu des effluves délicates de thé, émerveillée par cette grande pièce illuminée de lumière, comme elle avait l'habitude de le faire. 
Elle sortit de cette espèce de transe et contempla Victoria qui semblait attendre une réponse a sa question. 

- Vous préférez la terrasse ou bien l'intérieur?

- Heu... Eh bien, nous pourrions nous installer sur la terrasse, afin de profiter du soleil de cette merveilleuse journée! Suggéra Lenny en poussant la porte vitrée qui menait sur une terrasse au sol pave, ou siégeaient les mêmes tables en acier présentes a l'intérieur de la pièce. 

Elle se dirigea vers une table postée sous un cerisier en fleurs, la même table a laquelle elle s'installait a chaque fois qu'elle venait prendre le thé ici. La nappe beige était surplombée d'un bouquet de roses rouges qui exhalaient une odeur douce et sucrée, embaumant l'air de leur parfum délicat. 

Elle invita Victoria a s'asseoir et attendit qu'un serveur vienne les voir pour prendre la commande, ce qui ne tarda pas. 
Un homme d'âge mur vêtu d'une queue-de-pie et portant un plateau s'avança vers les deux jeunes filles et s'inclina:
- Bonjour Mesdemoiselles, et bienvenue au salon de thé Fey&Co. Que puis-je vous servir?

Lenny réfléchis quelques secondes et se tourna vers l'homme.
- Pour moi ce sera un thé aux pétales de cerisiers, murmura-t-elle en souriant.
Puis elle se tourna vers la duchesse.
- Et pour vous, Victoria, que désirez vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Dim 28 Aoû - 1:46

- Heu... Eh bien, nous pourrions nous installer sur la terrasse, afin de profiter du soleil de cette merveilleuse journée!

La jeune Gwendoline, suivit donc Lenny a travers la porte vitré qui donnait sur la terrasse.
Vaste étendue en bois gris, recouvert par endroit de parterre verdoyant et fleuris, entourés de pierres polies, quelques tables en bois recouvert de nappe beige, aux contours dentelés, occupait les recoins, ayant était symétriquement disposés de sorte a offrir un assez grand espace de circulation.

La jeune fille aux cheveux argent, s’attabla donc, sous un cerisier en fleurs, fière arbre dont le tronc brin aux teintes rouges se mariait à ravir avec les fleurs roses qui pendaient nonchalamment tel des clochettes tout en lâchant des pétales comme dans un rêve.
L’héritière des Von.Lwean prit place a son tour, prenant bien soin a ne pas laisser sa chevelure platines démesurément longues gisait a terre, la relevant quelques peu grâce a un ruban.

D’ici on avait une vue imprenable sur Londres, ville grise laissant serpentait un canal bleu-vert comme l’œil de quelque dragons légendaires, certains même vont rapporter qu’autrefois avant la création de cette ville mère, des créatures surnaturels peuplaient ce lieu…Totalement Stupide n’est-ce pas ?

Pour Profiter du soleil estival, Lenny n’avait guère tord, en effet la terrasse était baigné par des rayons blanchâtres par-moment aveuglant, rendant le lieu tout a fait féerique et reposant, on aurait pu rester ici a contempler le ciel sans aucune notion du temps, mais la Lady ne baissait guère sa garde, paraissant calme et sereine de l’extérieur, son ouïe ou sa visions incroyablement développés pourraient captés n’importe quelle mouvement ou individu louche.

Quelques minutes s’écoulèrent, lorsqu’un serveur aux cheveux coupés court vêtue de son uniforme de fonction ne fit son apparition, tenant un calepin dans sa main droite, il adressa un sourire poli aux deux jeunes filles. Avant de déclara de sa voix tout aussi aimable.

- Bonjour Mesdemoiselles, et bienvenue au salon de thé Fey&Co. Que puis-je vous servir?

Ce fût La marquise qui prit la parole la première :

- Pour moi ce sera un thé aux pétales de cerisiers, murmura-t-elle en souriant.

L’aristocrate se tourna vers sa nouvelle connaissance lorsqu’elle celle-ci lui adressa la parole :

- Et pour vous, Victoria, que désirez vous?

Elle afficha un sourire angélique comme à son habitude avant de décalarait :

_ Je prenderais un thé a la fleur d’orangée, et des coulants au chocolats Merci .

L’employé s’inclinat poliment en murmurant un ‘’tout de suite ‘’ avant d’aller vaquer a d’autre client, ayant confié la note a un de ses confrères.

La poupée de porcelaine, resta assise droite en souriant puis elle se rappela d’avoir donné sa seconde interpellation à cette aimable Lady.

_ Veuillez m’excuser j’ai omis de vous dire que Victoria n’est que mon second prénom, Or l’officiel n’est qu’autre que Gwendoline, veuillez excuser ceci.

Peut-être qu’au départ elle était méfiante, ayant eut la vague idée que cette Marquise est put entendre parler d’elle lors d’une soirée mondaine, à moins que réellement son esprit ne lui ait joué un tour.

_ L’endroit est vraiment magnifique comme a son habitude…ajouta-elle en un murmure, laissant vaquaient ses iris océan a travers la salle a ciel ouvert.



(Hors Rpg : Excuse mon retard qui est impardonnable, je serais plus ponctuel ; mais j’avais quelques ennuies de connexion et postage sur-ce j’espère que le post te plaira  )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 107
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 20
Localisation : Londres

Feuille de personnage
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Mar 30 Aoû - 15:58

- Je prendrais un thé à la fleur d'orangée, et des coulants au chocolat, merci.

Le serveur s'en alla prendre d'autres commandes sur la terrasse avant de rentrer dans la salle principale pour transmettre les commandes.

Lenny balaya la terrasse ensoleillee des yeux, un silence s'installant entre elle et sa nouvelle connaissance, quand cette derniere prit la parole.

- Veuillez m'excuser, j'ai omis de vous dire que Victoria n'est que mon second prenom, l'officiel n'etant autre que Gwendoline, veuillez excuser ceci.

Lenny fut surprise par cette declaration. Omettre de dire son vrai prenom? Bizarre.  
De plus, la jeune aristocrate etait toujours autant tendue. Qu'est ce qu'il lui arrivait? Est ce qu'elle doutait quelque chose? Pensait-elle etre en danger?
C'etait surprenant, cette attitude. Apres tout, ce n'etait qu'une jeune fille, pourquoi etait-elle autant sur ses gardes?
Puis elle finit par sourire. En danger. Mais bien sur. Elle lisai trrop Edgar Allan Poe! Il faut avouer que ses nouvelles sont plutot addictives et bien ecrites.
Il n'empechait quand meme que la jeune marquise n'arrivait vraiment pas a cerner la personnalite et l'attitude de sa convive.
Levant un sourcil, un petit peu sceptique, elle enchaina.

- Oh... Ce n'est pas grave, ne vous inquietez pas. Gwendoline, c'est un bien joli prenom, peu commun par ailleurs, souria-t-elle.

Un second silence se déposa tandis que les deux jeune filles sentaient le soleil eclairer leurs visages, les effluves de thé et de patisseries montant a leurs narines. Le silence que Len commencait a trouver pesant fut brisé une seconde fois par son interlocutrice.

- L'endroit est vraiment magnifique, comme a son habitude...

- Oui, c'est vraiment splendide. De plus, ce salon de thé est particulièrement bien placé et calme...
La jeune marquise s'interrompit quand elle vit le serveur qui avait pris leurs commandes se diriger vers elles.
Il deposa les deux tasses face a leurs commanditaires respectives et deposa le plateau contenant les coulants au chocolat au milieu de la table, prenant garde a ne rien renverser sur la nappe immaculee.

- ah, voila nos commandes.

Puis, reagissant avant que Gwendoline n'ait eu le temps de faire un mouvement, elle sortit une bourse noire serree par un cordon blanc comme la neige et fouilla dedans durant quelques secondes. Finalement, elle sortit la main, victorieuse, et déposa quelques pieces dans la main du serveur après les avoir rapidement comptees.

- Laissez moi donc payer cette consomation, dit-elle a la jeune demoiselle avec un sourire.

Puis, enchainant directement, bien decidee a ne pas laisser un nouveau silence s'installer entre elles deux, saisit sa tasse, avala une gorgee de thé aux petales de cerisiers, puis se tourna vers la jeune duchesse:

- Eh sinon, Gwendoline, vous habitez à Londres où vous êtes juste de passage dans cette belle ville?

(Hors Rpg : c'est pas grave pour ton retard, t'inquiète pas ^^ L'essentiel, c'est que tu ais finalement pu poster ^.^)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Lun 5 Sep - 20:40

- ah, voila nos commandes.

Le serveur qui quelques instants auparavant, avait pris leurs commandes, s’avançait de nouveau vers elle, transportant un plateau, sur lequel était disposé la dite commande.
Entreposant soigneusement, Tasses et soucoupes de porcelaines fumantes de thé d’où se dégageait une douce et chaleureuse odeur d’herbe, ainsi que l’assiette de coulants aux chocolats.


La jeune Gwendoline, gratifia le serveur d’un joli sourire poli en guise de remerciement. Et avant qu’elle n’eût le temps de régir, son ouïe fine, distingua le roulement de pièces au fond d’une bourse, dirigeant son regard bleu-vert vers l’endroit d’où provenait ce bruit.


La marquise prénommé Lenny, avait en effet pris la démarche de payer la consommation, prenant une bourse d’un noir de jais, maintenue fermer par un cordon blanc immaculé, fouillant quelques instants a l’intérieur elle tira quelques pièces qu’elle, avait compté des yeux.


- Laissez moi donc payer cette consommation. Dit-elle en s’adressant a Gwendoline souriante.


La poupée de porcelaine, esquissa un sourire radieux remerciant la jeune fille aux cheveux argent par ce même sourire, avant de murmurer au jeune serveur, de mettre le montant de ceci sur son compte.

Apparemment La marquise étant déterminé, a ne pas laisser un nouveau silence s’installer entre elles, c’est pour cela qu’elle enchaîna aussitôt après avoir sirotait une gorgée de son thé, a la teinte rosé.


- Eh sinon, Gwendoline, vous habitez à Londres où vous êtes juste de passage dans cette belle ville?

Victoria arborait toujours son sourire, entendant poliment la question de cette dernière, elle y répondue sans omettre de détails, sur les ¾ de sa vie passer entre Amérique-Italie et autres pays européens.


Elle prit sa tasse de thé, sirotant doucement le liquide chaud et parfumé, se rappelant des nuits d’été au bord de la mer, lorsqu’elle réussissait a s’enfuir lors des missions que lui imposé son soi-disant ‘’Maitre’’.

Par-ailleurs, son regard s’adoucit doucement en contemplant la fleur mi-rose mi-orangé, qui était disposait sur la soucoupe en porcelaine française sur laquelle des lierres s’entrelaçaient.

Bien entendue, elle se reprit rapidement, pour en rien laisser transparaitre, levant son visage vers Lenny.

_ J’ai beaucoup voyagé dans mon enfance, et résidait a divers lui. Quoique Non je réside dans la campagne londonienne, au manoir familiale…Et Vous donc, je crois que vous habitez vous aussi, en ce lieu si je ne m’abuse ?


Elle prit un coulant en chocolat, le transportant dans son assiette, avec une paire de pince destinait a cet usage, découpant les pâtisseries en rondelle, laissant par moment couler le liquide plus ou moins ferme et épais, d’un brin foncé qui n’était autre que du chocolat.
Par-ailleurs elle en mangea quelques bouchées en souriant satisfaite de ceci. Bien évidement elle ne posa pas d’autres questions a la jeune fille, ne voulant surtout pas l’enfoncer et ainsi rendre l’atmosphère tendue.

Attendant une remarque ou une quelqu’un une réponse-question de sa part la jeune Lady, quant a elle sirotait son thé un peu détendue, sans pour autant garder ses sens aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 107
Date d'inscription : 06/08/2011
Age : 20
Localisation : Londres

Feuille de personnage
Vos Relations:

MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Mar 6 Sep - 15:34


- J’ai beaucoup voyagé dans mon enfance, et résidait a divers lui. Quoique Non je réside dans la campagne londonienne, au manoir familiale…Et Vous donc, je crois que vous habitez vous aussi, en ce lieu si je ne m’abuse ?

Après avoir répondu à la question de Lenny, son interlocutrice attrapa un coulant au chocolat et le transposa méthodiquement dans son assiette avant de le couper en rondelles pour le manger. Le chocolat fondu coula lentement dans l’assiette, formant une petite mare noire légèrement gluante qui collait à l’assiette délicatement ouvragée, dont les fleurs peintes en rose et vert ressortaient bien sur le blanc immaculé de la coupelle. Elle porta le premier morceau à ses lèvres et semblait très heureuse de sentir le goût du chocolat sur sa langue.

- Oui, c’est cela, j’habite dans un manoir à l’extérieur de Londres.

Lenny but une autre gorgée de thé aux pétales de cerisier, attrapa un sucre dans la coupelle et le croqua, puis le laissa fondre sur sa langue avant d’en attraper un autre. Elle adorait cette sensation de sucrée, ce petit délice qu’elle ne pouvait pas imaginer qu’on lui enlève.
Elle avait besoin de sucré, de douceur, sans cesse, et n’hésitais pas à croquer des morceaux de sucre entre les repas, un peu comme quand on donne un « goûter » à un cheval ou à un animal de compagnie. C’était une manie et une habitude dont tentaient par tout les moyens de se débarrasser les domestiques de la maison, y allant à grand renfort de « c’est mauvais pour votre santé » jusqu’au « Voyons, une dame se doit de ne pas faire cela ! »
Elle s’en fichait un peu, elle faisait ce qu’elle voulait et profitait des petits plaisirs de la vie.
Après tout, cette dernière pouvait s’arrêter à tout moment, sans qu’on ne l’ait prévu, sans qu’on ne l’ait voulu, sans que l’on n’ait vu la mort arriver.

Toujours avec le sucre dans la bouche, elle observa Gwendoline d’un œil discret.
La jeune fille semblait un peu plus détendue mais toujours aux aguets, comme un chat effarouché qui sentait le danger mais ne parvenait pas à l’identifier. Ses yeux roulaient discrètement dans ses orbites, sa tête légèrement tournée vers le côté, le dos bien droit, elle semblait à l’affut du moindre danger.
Lenny haussa légèrement les épaules, prit une grande inspiration et passa à l’attaque.

- Dites moi, Gwendoline, vous me semblez bien tendue, quelque chose vous tracasse ?

Elle prit une autre gorgée de son thé tout en attendant la réponse de la jeune demoiselle.
Une ombre était passée sur son visage et elle se mordait légèrement la lèvre, comme si elle élaborait un mensonge. Ses mains bougeaient sur la table au rythme de ses yeux qui papillonnaient, et Lenny, à l’affut de tous les signes qui pourraient lui montrer qu’elle mentait, ne décollait pas son regard de ses faits et gestes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 22
Date d'inscription : 08/08/2011

MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   Sam 10 Sep - 13:40

- Oui, c’est cela, j’habite dans un manoir à l’extérieur de Londres.

Intéressant a savoir…La jeune Gwendoline regardait son interlocutrice en sirotant sa tasse de thé, Son ton et son expression devinrent étrangement mélancolique, comme si elle se rappelait des souvenirs enfouie dans le plus profond recoin de son esprit, raviver en un éclair, comme si une brise froide, avait dépoussiérer ce passé.


La marquise, prit une autre gorgée de son thé, avant d’apporter ses doigts vers la sucrière ou elle saisit, quelques morceau, qu’elle apportât a sa bouche, les déposant sur sa langue, afin qu’ils fondent, disparaissant ainsi le gout sucré, et chaleureux.


Elle-même faisait la même chose, tard le soir, après la lecture d’un Molière ou d’une Comtesse de Ségur.


Elle continua de scruter la demoiselle pensive, Elle remarqua aussi, qu’elle aussi lui jetait des coups d’œil discret, Mais bon sa ne lui faisait rien, peut-être se posait-elle des questions sur son attitude…


Elle n’attendit guère longtemps qu’elle eut la réponse sous la forme d’une question, constructive, bien polie et aimable.


D’ailleurs avant de l’avoir formulé, elle prit une grande, inspiration en haussant les épaules, comme si elle se menaçait a l’assaut d’une forteresse maudite.


Elle répondit aussitôt, un grand sourire aux lèvres, mains en coupes, ce qui lui permettait de déposer son visage entre eux.


- Dites moi, Gwendoline, vous me semblez bien tendue, quelque chose vous tracasse ?


Elle s’y attendait un peu a cette question, et ce depuis le début de cette entrevue totalement du au hasard,


Elle esquissa un sourire angélique, en penchant légèrement son visage de côté, gardant ce même air serein et calme, qui jamais ne l’avait quitté…Depuis sa plus tendre enfance, elle avait certes le physique de son père…mais son mental, c’est sa mère tout craché…

_ Ne vous inquiétez pas, c’est qu’il faut rester sur ses gardes depuis les derniers meurtres qui avaient lieu a Londres.


Bien évidement c’était un mensonge, mais bon…Il faut enlever les doutes de l’esprit de cette fille aux cheveux argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Echec a La Reine. (PV: Lenny Stilwell)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» «La Reine Nègre» Victor-Lévy Beaulieu s'explique
» Amy of Leeds : Reine de Coeur, à vous l'honneur !
» La Reine du Rock se présente !
» Un petit mot sur la reine...Haitienne du Canada
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kuroshitsuji RPG :: › London ~ RP :: « CENTRE VILLE » :: Allée commerciale-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit